En avril on goute le navet

Publié le 11/04/2018

Avec la carotte et le poireau, le navet est le troisième mousquetaire des légumes dits "basiques". Originaire d’Europe de l’Est, cette racine gorgée d’eau n’est pas aussi fade que sa réputation le laisse entendre. Au contraire, son goût caractéristique donne une touche indispensable à de nombreuses spécialités régionales comme à des plats très raffinés. Ses qualités nutritionnelles en font un compagnon de votre bien-être, apprécié de l’automne au printemps.

 

Pourquoi manger du navet ?

Légume basique en toutes saisons, le navet vous aide à passer l’hiver en forme ! Il a une forte teneur en minéraux et en fibres, contient de la vitamine C et est peu calorique.

Constitué d'environ 90% d'eau, le navet n'est pas un légume énergétique (18 kcal/100g).

En revanche, sa teneur en fibres (2g/100g) participe au bon fonctionnement du transit intestinal.

Si pour certains, la digestion du navet peut être plus ou moins difficile (du fait de la présence d'hétérosides soufrés), il faut souligner que c'est un légume qui détient un atout de taille : il bénéficie en effet d'une action anti-cancer reconnue (notamment au niveau du poumon).

De plus, il contient 20g/100g de vitamine C ainsi que des vitamines B, agissant favorablement sur notre système nerveux.

Le navet détient aussi du potassium (240mg/100g) et du calcium (39mg/100g). Les oligo-éléments présents dans le navet renferment essentiellement du fer, du zinc et du cuivre, indispensables au bon équilibre de notre organisme.

 

Et pour la santé ?

Le navet est populairement connu pour ses vertus émollientes et adoucissantes. On l’utilise aussi parfois contre les maladies de poitrine (écoulement chronique, asthme, coqueluche).

Connaissez-vous l’expression « avoir du sang de navet » ? Méprise… Les feuilles de navet, très riches en vitamines C, constituent un excellent antiscorbutique (le scorbut est une maladie due au manque de vitamine C) et le navet est l’un des légumes les plus recommandés contre l’anémie. Riche en vitamines et oligoéléments, le navet doit entrer dans l’alimentation des convalescents, des personnes affaiblies ou des sportifs.

La pulpe cuite, en usage externe, est excellente contre les engelures, les douleurs de la goutte, les névralgies dentaires et les engorgements laiteux des seins.

 

Comment consommer le navet ?

Qu’ils soient doux ou piquants, les navets offrent un éventail de saveurs et se cuisinent de mille façons. Seuls, avec d’autres légumes, en morceaux ou en purée… à vous de varier les plaisirs.

EN UN TOUR DE MAIN

Supprimez les radicelles (filaments des racines), retirez la base des feuilles et pelez le navet avec un économe.

S’il s’agit d’un navet « nouveau » il suffira de le brosser. Rincez.

Pour une salade, râpez-le comme s’il s’agissait de carottes.

Pour la soupe, une fois cuit, passez le navet avec les autres légumes au mixeur plongeant.

LES MODES DE CUISSON

  • Blanchi 5 minutes dans une casserole.
  • 20 à 25 minutes pour une cuisson complète à l’eau.
  • 10 minutes dans l’autocuiseur.
  • Pour la soupe : en petits dés à faire mijoter dans un bouillon de poule avec du céleri, des carottes et des poireaux. Au pot-au-feu, vous pouvez les laisser cuire entiers s’ils ne sont pas trop gros.
  • 5 à 10 minutes, sauté à la poêle ou au wok, dans un peu de beurre : un régal ! Essayez de le faire caraméliser en ajoutant un peu de miel…
  • Une trentaine de minutes au four, coupé en quartiers.

Petites astuces :

Quand vous cuisinez une viande un peu grasse comme le canard, pensez à l’associer au navet pour alléger le plat sans perdre en saveurs.

 

RECETTES : Salade de racines : betteraves crues et navets crus

 

 

Pour 2 personnes

Temps de préparation : 10 min

Temps de cuisson : Pas de cuisson

 

Ingrédients :

1 navet cru

1 betterave crue

1 échalote

1 poignée de salade verte

4 pincées de graines de lin

1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique

1 cuillère à café de moutarde

3 cuillères à soupe d’huile de colza

Sel – poivre

 

  1. Tapissez le fond de 2 bols de salade verte coupée en petits morceaux.
  2. Épluchez le navet et la betterave. Râpez-les et mélangez-les.
  3. Disposez le mélange sur le tapis de salade.
  4. Épluchez et coupez l’échalote en morceaux, disposez autour du mélange betterave/navet.
  5. Faites une vinaigrette avec le sel, le poivre, le vinaigre, la moutarde et l’huile de colza. Versez la vinaigrette sur le dôme de betterave/navet.
  6. Saupoudrez avec les graines de lin et servez !

 

Ma recette pour bébé : Purée de patate douce et navet à la Vache qui rit (de 9 à 12 mois)

 

Pour 1 portion

Temps de préparation : 5 min

Temps de cuisson : 15 min

 

Ingrédients :

1 patate douce (env. 150 gr)

1 navet (env. 50 gr)

1 Vache qui rit

1 noisette de beurre

  1. Pelez et lavez la patate douce et le navet. Les cuire à la vapeur 15 minutes dans un cuit vapeur et les mixer avec la Vache qui rit, la noix de beurre et un peu d’eau de cuisson.
  2. Un petit tour de moulin à poivre. C’est prêt !

Astuce gourmande :

Accompagnez cette purée d’une noix d’agneau pour les bébés qui mangent de la viande.

 

Sources :

www.lesfruitsetlegumesfrais.com

https://www.cuisine-de-bebe.com

http://www.jardiner-malin.fr

https://cuisine-saine.fr

Partager sur