Publié le 05/10/2017

Il se cultive comme un chou mais se cuisine comme un navet. Le rutabaga est un légume d’hiver peu à peu remis au goût du jour en cuisine. Il se déguste en crudité ou cuisiné.

On n’en consomme que les racines, pas les feuilles ; le rutabaga est généralement commercialisé sans ses feuilles. Selon les variétés et les modes de cuisson, le goût du rutabaga rappelle tantôt le navet et le chou, tantôt le céleri-rave et la pomme de terre.

Ce crucifère ou brassicacée (de la famille des choux) en forme de toupie est un cousin du radis.

Comme le topinambour, le rutabaga peut évoquer l’époque de l’Occupation, lors de la Seconde Guerre mondiale. Durant cette période, à défaut de pommes de terre (réquisitionnées par l’occupant), le rutabaga – à l’origine réservé aux animaux – était cultivé pour la consommation humaine.

Cette mauvaise presse n’a aujourd’hui plus cours : toutes ces variétés, redécouvertes pour leurs saveurs authentiques, sont désormais présentes sur les tables des plus grands chefs. Ces derniers le cuisinent en vinaigrette, en gratin dauphinois (Alain Passard) ou encore en dessert, sous forme de gâteau moelleux (Thierry Schwartz).

Pourquoi manger du rutabaga ?

Connu pour avoir évité la famine pendant des périodes de guerre, le rutabaga est aujourd’hui un légume apprécié pour la finesse de sa chair. Ses fibres contribuent au transit intestinal normal et il est naturellement diurétique. En outre, il est peu calorique.

Le rutabaga est aussi source de potassium (système nerveux, fonction musculaire, pression sanguine), source de vitamine C (système immunitaire, formation du collagène, énergie, système nerveux, fatigue, absorption du fer)

Il contient aussi de la vitamine B9, de la vitamine B1, du manganèse, des glucosinolates (des composés aux vertus anticancer)

Le petit plus bien-être

En raison de sa richesse en fibres et en potassium, il est diurétique et réduit les chances d'hypocitraturie (une des causes les plus fréquentes de la formation des calculs rénaux). Ses propriétés diurétiques permettent de lutter contre l’hypertension artérielle et l’insuffisance cardiaque.

Ce serait également un laxatif, digestif, reminéralisant, désinfectant intestinal et un encombrant intestinal.

Comment cuisiner le rutabaga ?

Traditionnellement, les rutabagas sont épluchés avant d’être cuits à l’eau, puis servis en purée, avec du beurre, du poivre et de la noix de muscade. On les utilise notamment pour parfumer les soupes d’hiver, agrémenter les potées, et se cuisinent au four (en gratin, par exemple) comme on le ferait avec des pommes de terre, des carottes ou des navets. Ils peuvent également être sautés à la poêle et pourquoi pas consommés crus, râpés en salade ou taillés en très fines tranches comme un carpaccio ou encore en bâtonnets à tremper dans une sauce au fromage blanc.

Petites astuces :

Brossez d’abord le rutabaga sous l’eau claire. La peau est un peu amère. N’hésitez pas à peler le rutabaga en faisant des pelures bien épaisses. Taillez-le ensuite en morceaux de la taille requise pour votre recette (en dés, en quartiers, râpé, finement tranché à la mandoline, etc.).

 

Recette : Salade de rutabaga et pomme au miel

Pour 4 personne - Temps de préparation : moins de 10 min - Temps de cuisson : Pas de cuisson

Ingrédients :

  • 1 rutabaga
  • 1 pomme
  • ½ citron
  • 1 poignée de raisins secs (ou cranberries)
  • 1 c à s de vinaigre de cidre
  • 2 c à s de miel
  • 2 c à s d’huile d’olive

 

  1. Peler, rincer et sécher le rutabaga. Le couper en quartiers pour le râper à la râpe électrique.
  2. Peler la pomme et ôter le cœur puis la râper également. Citronner.
  3. Dans un saladier, verser le sel et le vinaigre puis ajouter l’huile et le miel. Poivrer. Bien mélanger.
  4. Assaisonner le rutabaga et la pomme râpés avec cette sauce puis ajouter les raisins secs. Bien mélanger avant de servir.

 

Ma recette pour bébé : VELOUTE DE RUTABAGA ET CAROTTE (à partir de 6 mois)

Pour 1 portion - Temps de préparation : 10 min - Temps de cuisson :20 min

Ingrédients :

  • 100g de rutabaga
  • 100g de carottes
  • 1 cuillère à soupe de fromage blanc
  • 1 pincée de cumin

 

  1. Lavez, épluchez et coupez en morceaux le rutabaga et la carotte.
  2. Placez-les dans les paniers et lancez un cycle de cuisson à la vapeur d’environ 20 minutes.
  3. Une fois les légumes cuits, mixez-les en ajoutant le fromage blanc et le cumin ainsi que le jus de cuisson.
  4. Vous pouvez également compléter avec un peu d’eau pour obtenir une texture de soupe.

 

Petite idée en + :

Vous pouvez remplacer le fromage blanc par une cuillère de crème fraiche ou une noisette de beurre. Pensez au parmesan pour donner du goût aux soupes de bébé. Une petite cuillère à café finement râpé suffiront à transformer une simple soupe et velouté gourmet pour bébé !