L'ophtalmie des neiges : mes yeux, moi je les protège !

Publié le 06/02/2018

Cette pathologie est une brûlure superficielle de la surface oculaire due à une surexposition aux ultra-violets. Chaque année, les vacances aux sports d'hiver entraînent une augmentation des cas d'ophtalmie des neiges.

L'ophtalmie est due à une non-protection des yeux ou à une protection insuffisante. Les lunettes de soleil que vous utilisez pour conduire toute l'année ne sont pas adaptées au soleil montagneux. Il vous faut vérifier l'indice de protection anti-UV. Il est recommandé de prendre un indice de protection au moins égal à 4.

Attention, tout le monde est concerné, petits et grands. Pour les plus jeunes les lunettes "jouets" ne sont d'aucune efficacité !

Ce n'est pas parce que le ciel est voilé que les ultra-violets sont absents, il faut donc là encore se protéger.

L'ophtalmie se manifeste par une inflammation et une altération de la surface de l'oeil, parfois après quelques minutes ou quelques heures d'exposition. Cette maladie peut être douloureuse selon l'atteinte en raison de l'innervation importante de la cornée et en fonction du niveau de gravité de la brûlure. N'attendez pas et consultez rapidement un professionnel de santé.

Outre la douleur, la lumière peut aussi  être gênante, on parle alors de photophobie. Cette gêne empêche la personne de garder les yeux ouverts, mais donne aussi l'impression qu'il y a quelque chose dans l'oeil.

L'ophtalmie se guérit généralement en 48 heures avec un traitement local de type gel ophtalmique ou collyre à visée cicatrisante, sans conséquence pour les yeux, qui vous sera prescrit par votre ophtalmologiste.

Mes yeux, moi je les protège !

Partager sur