Notre fruit du mois : le Kiwi

Publié le 04/12/2018

Dégusté depuis 2 000 ans en Chine, le kiwi séduit aujourd’hui le monde entier.

En France, il est cultivé dans trois régions, dont l’une détient même un Label Rouge !

Le kiwi est originaire de Chine. Son nom vient du néo-zélandais « kivi-kivi ».

Le Chinabelle® est un kiwi français à la chair jaune. Cette variété est une exclusivité locale.

Quant au kiwi de l’Adour, il bénéficie de la certification « Label Rouge ».

Roi du sucré-salé, le kiwi se prête aussi bien aux desserts, qu’aux entrées ou aux plats de résistance.

Le kiwi commercialisé en France de novembre à mai y est généralement produit.

En revanche, le kiwi vendu durant l'été et le début de l'automne est importé de Nouvelle-Zélande.

 

 

LES BIENFAITS DU KIWI SUR LA SANTE

Riche en vitamine C, un seul fruit couvre les apports recommandés pour une journée !

Le kiwi est également source de vitamine B9 et source d'oligo-éléments (plus particulièrement de cuivre).

Le kiwi est un fruit très bien pourvu en vitamine E (1,2 mg/100 g), une vitamine aux vertus antioxydantes.

  • Cancer .

Les dommages oxydatifs faits à l’ADN seraient une des causes possibles de l’apparition de certains cancers.

Lors d’une étude2, des chercheurs ont observé une diminution de l’oxydation de l’ADN et une augmentation de la capacité antioxydante du sang chez des sujets qui consommaient 1 kiwi par jour durant 3 semaines.

Les chercheurs ont aussi observé que l’ADN des cellules de gens ayant consommé 500 ml (2 tasses) de jus de kiwi était plus résistant à l’oxydation et, ainsi, aux dommages pouvant s’ensuivre.

Cette étude a démontré que l’extrait de kiwi s’avérait plus efficace que la vitamine C (reconnue pour son pouvoir antioxydant) dans la protection contre les dommages oxydatifs faits à l’ADN.

Ceci laisse croire que le pouvoir antioxydant du kiwi ne serait pas uniquement attribuable à son contenu en vitamine C.

  • Maladies cardiovasculaires.

Une étude effectuée chez l’humain a démontré le potentiel cardioprotecteur du kiwi.

Les chercheurs ont observé que la consommation de 2 ou 3 kiwis par jour pendant environ 1 mois amenait une diminution de l’agrégation plaquettaire ainsi qu’une diminution des triglycérides sanguins, 2 facteurs de risque associés aux maladies cardiovasculaires. Chez les individus hyperlipidémiques, la consommation régulière de kiwis pourrait aussi contribuer à améliorer le profil lipidique (rapport bon et mauvais cholestérol) et augmenter les taux sanguins de vitamines C et E.

  • Constipation.

Le kiwi pourrait s’avérer efficace auprès de patients ayant des troubles de constipation grâce, entre autres, à son contenu en fibres alimentaires.

  • Cicatrisation.

Une étude menée chez le rat a démontré que le kiwi favoriserait la cicatrisation des plaies mieux que l’application d’une crème antimicrobienne traditionnelle.

Grâce à ses capacités de moduler l’angiogenèse et à ses propriétés antibactériennes, le kiwi pourrait aussi être efficace dans le traitement des ulcères chroniques, à faible coût.

 

 COMMENT CONSOMMER LE KIWI ?

  • En un tour de mains

Adapté à la cuisine sucré-salé, le kiwi se marie bien avec les fromages frais, le poisson (frais ou fumé), les crustacés et les viandes blanches.

Il se glisse dans tous les assortiments de crudités. Sa saveur très légèrement acidulée est un bon support pour tous types de fruits et autres douceurs.

  • Les modes de cuisson

Le kiwi est principalement travaillé à cru. Vous pouvez toutefois le réduire à la casserole (entre 5 et 10 min) ou dans un confiturier (entre 10 et 20 min).

  • Petites astuces

Vous souhaitez confectionner un coulis de kiwis ? Limitez le temps de mixage des fruits. Broyées, les petites graines du fruit peuvent en effet libérer une légère amertume.

À l’inverse, pour donner une agréable saveur acidulée à un jus de viande, ajoutez du kiwi écrasé dans le plat, vingt minutes avant la fin de la cuisson.

Partager sur